• Qui pourra m'écouter et m'entendre sans me juger ? Qui pourra comprendre mes souffrances ? Qui sera à même de mettre des mots sur ce mal qui me ronge littéralement, tellement que mon corps en souffre ? Qui pourra stopper mes douleurs mentales et par conséquent faire disparaître mes douleurs physiques ? Qui trouvera grâce à mes yeux, à qui donnerai-je ma totale confiance ? À qui je permettrais de m'aider ...?

    votre commentaire
  • Je suis prisonnière de mon corps. Mes démons me tourmentent. Mal dans mon corps, mal dans ma tête, la douleur me submerge comme une vague qui déferle un jour de tempête. Je souffre et j'étouffe, certaine de ne jamais m'en sortir. Je ne suis pas assez bien, pas assez intérêssante, ambitieuse, volontaire, battante, belle ou, mince. Je suis trop ! Trop grosse, fénaiente, défaitiste, désabusée, névrosée, dépréssive... Comment s'en sortir quand on a passé plus de la moitié de sa vie à ne pas s'aimer ? Je suis dans une impasse, il est où le bout du tunnel ?

    votre commentaire
  • Dans tes yeux lire l'espoir, l'espoir d'un monde meilleur. Dans tes yeux déceller l'histoire, l'histoire des peuples amis énnemis. Dans tes mains porter l'amour, l'amour des siens, des gens de bien. Dans tes mains voir guérir la colombe, symbole de paix, symbole de vie. Dans ta voix, entendre le souffle, la voix du peuple, souffle de vie. Dans ta voix, entendre l'appel, un cri d'alerte, un appel à l'union. Mais... Devant tes yeux, les vies défilent, toujours plus seules et égoistes. Devant tes yeux, la haine grandit, place à la rage, l'hypocrisie. Tu fermes les yeux et puis tu pries. Pour qui ? pour quoi ? Pour un dieu que tu ne vois pas. Tu luttes, tu doutes : Est-ce qu'un jour Il viendra à toi ? Est-ce qu'un jour, de joie tu pleureras ?

    votre commentaire
  • La douceur d'une pétale de fleur. La fraîcheur d'une perle de rosée. La caresse d'une brise d'été. La chaleur des rayons du soleil. Laissez-moi, je rêve. Laissez-moi, je suis en vacances...

    votre commentaire
  • Vivre... Coûte que coûte, vaille que vaille. Jusqu'a plus de force. Jusqu'au dernier souffle... Se battre encore et encore... La vie vaut sans doute la peine, malgrès tout.

    votre commentaire